Au Benelux, les festivités de Noël commencent bien avant le 25 décembre. La magie des fêtes s’emparent de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas dès la Saint-Nicolas et la distribution de cadeaux le 6 décembre. Mais Noël n’en reste pas moins un moment festif. Les rues se parent de leurs plus belles illuminations, les maisons sont décorées et les marchés de Noël ont pris possession des villes. C’est l’occasion de découvrir quelques-unes des spécialités dégustées pendant la période des fêtes et d’autres traditions dans chaque pays du Benelux.

En Belgique, vous pourrez manger des cougnous ou cougnolles, un pain brioché dont la forme rappelle celle de l’enfant Jésus emmailloté. Ils peuvent être nature, avec des raisins secs, des pépites de chocolat ou encore des grains de sucre. Bref, il y en a pour tous les goûts. On savoure aussi des boukètes, une spécialité liégeoise, ce sont des crêpes à la farine de sarrasin, frites à la poêle avec du beurre, généralement agrémentées de raisins secs. Les boukètes se dégustent chaudes saupoudrées de sucre, ou froides, avec du sirop. Les brasseries, elles, sortent leurs traditionnelles bières de Noël. À minuit, si certains vont à la messe, d’autres se retrouvent dans la rue, comme par exemple sur la Grand-Place à Bruxelles pour assister à l’illumination des bougies. Et les enfants ne sont pas oubliés par le Père Noël, puisque même si Saint-Nicolas est déjà passé, ils reçoivent encore des cadeaux !

Au Luxembourg, après avoir assisté à l’arrivée du Klesschen et du Housecker, en hélicoptère, en train ou même à dos d’âne, les enfants (et les plus grands aussi) se régalent avec des Boxemännchen, des bonshommes briochés que l’on déguste jusqu’à Noël. Puis les Boxemännchen cèdent la place au Stollen, un gâteau traditionnel aux fruits secs, aux fruits confits et à la pâte d’amande. Sur les marchés de Noël, on sirotera un verre de chaud épicé ou un Egg Nogg, une boisson au lait sucré, à la crème fraîche, à la vanille et au rhum. Et on n’oublie pas non plus de goûter au Gromperekichelcher, une spécialité aux pommes de terre et aux oeufs.

Aux Pays-Bas, après l’effervescence de la Saint-Nicolas, Noël est une période un peu plus paisible. Il faut dire que les festivités de Sinterklaas durent 3 semaines, de la mi-novembre, lorsque Saint-Nicolas quitte l’Espagne, jusqu’au 5 décembre où les enfants reçoivent leurs cadeaux. Sur les marchés de Noël, on savoure des oliebollen, des beignets frits, généreusement saupoudrés de sucre glace. Les Néerlandais privilégient plus le 25 décembre pour savourer un bon repas en famille.

Et bonne nouvelle, pour les 3 pays du Benelux, les 25 et 26 décembre sont des jours fériés !