En déplacement au Portugal, l’ancien champion du monde et d’Europe avec les Bleus accorde un entretien exclusif à La French Radio. Aujourd’hui une figure de l’anti-racisme, notamment dans le milieu du football, Lilian Thuram donne des conférences et rencontre les plus jeunes pour les sensibiliser à la lutte contre le racisme, à travers sa fondation. « On ne naît pas raciste, on le devient », martèle-t-il. C’est le message qu’il tente de faire passer, notamment auprès des Français du Portugal qu’il rencontre. 

Au cours de cet entretien, Lilian Thuram appelle à une prise de conscience collective, à un débat serein et à regarder l’histoire en face. « Le racisme, rappelle-t-il, n’a pas été conçu et instauré par les paysans français ou portugais, mais par les institutions de l’époque – une minorité. » Il ajoute : « Lutter contre le racisme, c’est d’abord questionner ses propres préjugés. »

Durant son séjour au Portugal, l’ancienne gloire de l’équipe de France a rencontré des lycéens, des jeunes footballeurs, et participé à une conférence ouverte au public à l’université de Coimbra, à l’initiative du groupe de recherche MEMOIRS, « enfants d’empires et post-mémoires européennes », du Centre d’études sociales de Coimbra. Il a également donné une conférence à la fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne, et enfin rencontré des élèves d’écoles de la périphérie de la capitale portugaise et ceux du lycée français Charles-Lepierre.

Ecoutez le podcast