Bonjour à toutes et à tous, Voici la rétro de la semaine sur la French Radio Benelux.

Le Luxembourg vit à crédit à partir de dimanche dernier.

Le Grand-Duché a mathématiquement épuisé dimanche dernier les ressources naturelles que la nature du pays peut restaurer en un an. Les chiffres proviennent de l’ONG Global Footprint Network, qui calcule l’empreinte écologique et la biocapacité par pays et par an. À noter que le Luxembourg avait déjà épuisé en 2019 ses réserves le 16 février. Seul le Qatar (11 février) a fait pire que le Luxembourg cette année. La Belgique aura pour sa part épuisé ses ressources naturelles le 5 avril prochain. En outre, la date symbolique tombera le 3 mai pour l’Allemagne et le 14 mai pour la France.

Le marché immobilier belge bat des records en 2019.

Les prix des maisons et appartements ont augmenté jusqu’à 10 000 euros en un an. En 2019, le prix d’achat d’un bien a encore augmenté, pour atteindre un prix médian de 240 000 euros pour l’ensemble du pays.

L’avenir du quartier rouge en discussion.

Un hôtel de prostitution ou un centre érotique sont les alternatives les plus évidentes à la prostitution selon Femke Halsema, maire d’Amsterdam. Une étude dans ce sens a été envoyé aux conseillers municipaux mardi. Un lieu alternatif pour la prostitution dans la ville est une prochaine étape qui devrait entraîner moins de nuisances dans le centre-ville, lutter contre la traite des êtres humains et constituer des lieux de travail sûrs et agréés pour les professionnel (le) s du sexe. Selon l’étude, un centre érotique est donc l’alternative la plus complète à la prostitution en dehors du quartier rouge. Une fois à l’intérieur, les clients pourrait passer devant les fenêtres intérieures ou rencontrer la travailleuse du sexe avec laquelle ils ont déjà convenu d’un rendez-vous en ligne.

Déjà 10.311 amendes depuis l’entrée en vigueur de la zone basse émission de Bruxelles.

Du début de l’année 2019 à fin janvier 2020, 10 311 amendes ont été infligées dans le cadre de la zone basse émission (LEZ), soit 3 608 850 euros, a déclaré le ministre bruxellois en charge des Finances Sven Gatz. Sven Gatz a par ailleurs rappelé que « le gouvernement bruxellois travaille actuellement sur une solution de péage plus simple qui pourrait être mise en œuvre à court terme. » Une solution qui doit être prête d’ici 2021.

Antisémitisme au carnaval d’Alost: des eurodéputés craignent de nouvelles dérives.

Les parlementaires européens membres du groupe de travail contre l’antisémitisme s’inquiètent de la possibilité de nouvelles « dérives racistes et antisémites » ce week-end au carnaval d’Alost (Flandre orientale). Dans une lettre ouverte publiée mardi, ils ont appelé les autorités locales et fédérales à prendre « les mesures nécessaires ». Le carnaval d’Alost avait fait la Une de la presse l’an dernier à cause d’un des chars de son cortège représentant des juifs orthodoxes de manière caricaturale, aux nez et doigts crochus et protégeant un coffre-fort. En décembre, l’Unesco avait retiré l’événement de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Des dizaines de femmes enceintes africaines disparaissent des centres d’accueil pour réfugiés.

En novembre et décembre de l’année dernière, au moins 25 demandeurs d’asile enceintes d’Afrique ont disparu de leur accueil aux Pays-Bas. Le programme de recherche VPRO Argos le signale sur la base d’un message d’alerte du Centre d’expertise pour la traite des êtres humains. L’EMM est gravement préoccupé par le sort de ces femmes et de leurs enfants. « Il n’est pas inconcevable que les femmes et les nouveau-nés soient ou deviennent des victimes de trafiquants d’êtres humains, d’adoption illégale ou de rituels vaudous ». Ce sont des femmes et des filles du Nigeria, mais également des femmes enceintes du Cameroun, de la République démocratique du Congo et de l’Ouganda qui ont disparu. Le centre d’expertise juge illogique que ces femmes quittent les lieux d’accueil de leur propre gré.