La crise du coronavirus est avant tout une crise sanitaire mais c’est aussi une crise économique majeure, y compris pour les Français du Benelux. Nous avons rencontré des responsables pour chercher des solutions.

David Dannevoye, consul honoraire des Français de la province de Namur, nous a tout d’abord fait part des conséquences catastrophiques que le Coronavirus engendre dans un certain nombre de secteurs, et notamment dans l’Horeca, hôtels, restaurants et cafés.

De très nombreux salariés et patrons dans ces secteurs se retrouvent complètement sans ressources, ce qui amène à des drames humains.

Les associations de bienfaisance appelées à la rescousse

Si les Etats ont compétence concernant les affaires sociales, il existe au Benelux comme dans de nombreux pays dans le monde des associations qui cherchent à aider les Français sur place dans la précarité. Parmi celles-ci, l’association française de bienfaisance de Liège.

Sa responsable, Martine Désirant, a répondu à la French Radio. Les demandes se multiplient, notamment chez les étudiants français en Belgique qui vivent de « petits boulots » mais l’association, aux moyens limités, doit avoir des critères stricts, elle ne peut aider que des personnes de nationalité française, et ces personnes doivent présenter un dossier montrant clairement la précarisation de leur situation.

Soyons solidaires, aidons ces réseaux à aider nos compatriotes en difficulté.