La crise du coronavirus continue et cela pose de nombreux problèmes aux transfrontaliers. Nous les avons interrogés, en particulier ceux qui vivent dans la région de Mouscron.

Jean René qui travaille pour la métropole de Lille nous a expliqué les difficultés au moment de la fermeture de la frontière et surtout l’absurdité de certaines mesures. Il est parfois plus facile d’aller de l’autre côté de la frontière plutôt que de parcourir de longues distances nous a-t-il indiqué.

La problématique des emplois hors de son pays de résidence

Jérémie, lui est dans une situation compliquée: il avait deux employeurs en France, lui même résidant en Belgique. Les règles en application ont tout d’abord été très différentes entre les deux pays, mais aussi entre les deux entreprises, mais par ailleurs le télétravail ne permet pas tout!

C’est aussi une situation que Jean René, qui n’avait pas anticipé passer autant de tant en dehors de son bureau, a ressentit. Il n’est pas possible d’avoir accès à tout le matériel, notamment certains dossiers, et cela se ressent sur le travail.

La précarisation des indépendants

Jérémie, lui, à un autre problème, indépendant, il devait commencer un nouveau travail, une nouvelle mission. Tout ceci est forcément remis en cause par le confinement.

Leurs témoignages sur la French Radio