Les infos du Benelux qu’il ne fallait pas manquer cette semaine :

Ce week-end, on vous propose un récapitulatif des informations du Benelux qu’il ne fallait pas louper cette semaine. On a sélectionné une info par jour, en s’appuyant sur les flashs infos que vous pouvez écouter chaque matin de la semaine sur La French Radio Benelux.

Lundi, on vous parlait d’un homme recherché par la police d’Amsterdam. Il est soupçonné d’agressions répétées contre des jeunes femmes et des jeunes filles sur une période de 20 ans. Dans les affaires qui ont eu lieu en 2000, 2008 et 2013, le modus operandi était toujours le même : les victimes étaient à vélo lorsqu’elles ont été agressées. Les agressions ont eu lieu à Amsterdam-Zuid et Buitenveldert. La police d’Amsterdam a diffusé les images des caméras de sécurité où l’homme a été vu. Elle invite toute personne susceptible d’avoir des informations à se manifester.

Mardi, on évoquait le renforcement de la sécurité de la prison de Turnhout après que cinq prisonniers ont réussi à s’échapper en escaladant l’un des murs d’enceinte il y a 10 jours. Une nouvelle caméra de surveillance a été installée ainsi que des barbelés supplémentaires à plusieurs endroits, a précisé le maire de la ville. Trois des détenus ont été arrêtés dans la nuit suivant leur évasion, et deux sont toujours en fuite. L’un d’entre eux est Oualid Sekkaki, le frère cadet d’Ashraf Sekkaki, surnommé « le roi de l’évasion » après s’être échappé de la prison de Bruges en hélicoptère il y a 10 ans.

Jeudi, on évoquait les traditionnels discours de Noël au Benelux. Le Roi Philippe de Belgique a appelé les dirigeants politiques à former rapidement un gouvernement fédéral afin de répondre aux défis de « l’ère charnière » dans laquelle se trouve le pays. « Il est capital que nous mettions en place le plus rapidement possible un gouvernement fédéral de plein exercice, capable de prendre des décisions équilibrées et de les porter ensemble avec fermeté. C’est ce sur quoi nous comptons tous, sans plus tarder », a-t-il déclaré. 

Dans son traditionnel discours de Noël, le Roi des Pays-Bas, Willem Alexander, a insisté sur le fait que la chasse au bonheur ne doit pas « devenir une obsession ». « Les échecs et les revers font partie de la vie. » Autre thème abordé : la liberté, qui « est une flamme qui brûle au cœur des Pays-Bas. Mais cette liberté a un prix. Elle exige de la raison, une volonté de se donner de l’espace et de la tolérance. Les Pays-Bas sont un pays qui réussit parce que c’est un pays où les gens travaillent ensemble », a-t-il dit.

Au Luxembourg, le Grand-Duc Henri a aussi livré son traditionnel discours de Noël. Cette année a été marquée « par de nombreuses et intenses émotions. Il y a eu de la tristesse, mais aussi de la joie, des souvenirs et de l’espérance. » En marge de son bilan, le Grand-Duc Henri s’est tourné vers l’avenir en insistant sur les valeurs de « respect, compassion et tolérance qui doivent nous animer ». « Nous découvrons constamment à quelle vitesse notre monde et notre environnement changent ». Pour autant, « la modernité ne doit pas présupposer que l’on renonce à ses racines et que l’on perde son identité ».

Vendredi enfin, on vous parlait de la note écrite par la maire d’Amsterdam pour Daniël Buter, ce jeune homme de 19 ans qui, je vous le rappelle, est né et a grandi à Amsterdam, mais qui pourrait être expulsé des Pays-Bas. Dans cette note, il est écrit, comme elle l’a expliqué sur une radio néerlandaise, « qu’il n’a pas de papiers, mais qu’il doit pouvoir se promener librement à Amsterdam, qu’il ne doit pas être arrêté et qu’autrement, il faut la contacter ». Et d’ajouter : « J’espère que c’est un billet froissé dans son portefeuille et qu’il le sort de temps en temps ».