Note de la rédaction : cette chronique a été enregistrée par Céline Dandoy le mardi 17 mars.

L’école avait annoncé son passage aux cours en ligne le dimanche 16 mars midi, l’annonce officielle de la fermeture des écoles par le premier ministre Mark Rutte a été faite le dimanche 15 mars au soir. Le lundi 16 mars, l’école de français passait, avec succès, en mode cours en ligne.

Centre d’école français à Amsterdam

Bonjour à tous, je suis Céline Dandoy, fondatrice et directrice de L’école de français, centre de langue au centre d’Amsterdam aux Pays-Bas. L’école existe depuis maintenant 4 ans et nous proposons des cours de français langue étrangère – c’est bien sûr le plus gros de notre entreprise mais aussi des cours de français langue maternelle.

Nous offrons des cours pour tous les âges et tous les profils, nous avons des enfants – dès 6 mois, adolescents et adultes, venant des 4 coins du monde, à l’image d’Amsterdam et des cours en entreprise. En cours de groupe, nous avons environ 80 enfants et plus de 200 adultes et nous avons une merveilleuse équipe de 15 profs.

Bien sûr, nous suivons l’actualité internationale et nous avions commencé à afficher l’affiche du ministère de la santé dans nos salles de classe, une de nos professeurs a enregistré une chanson pour le cours enfants pour insister sur le lavage des mains. Début mars, nous avons commencé par écrire aux parents des enfants de faire attention et de ne pas venir en cours si malade, puis la semaine suivante aux adultes. Honnêtement, tout est allé très vite et on avait peur de devoir fermer sans être préparés. On pensait déjà aux alternatives possibles et à la rentrée prochaine qui semble être compromise en tout cas dans les locaux.

Jeudi, après la conférence de Rutte, c’était l’avalanche d’emails et de coup de téléphone, et nos cours de groupe étaient à moitié vide. Nous avons donc commencé à réfléchir à une solution pour faire cours même à ceux qui restent chez eux. Comme tout le monde parlait d’une fermeture probable des écoles, vendredi aux aurores j’ai acheté Zoom avec un compte pour tous mes professeurs et on s’est jeté à l’eau. Samedi matin les cours ont eu lieu à L’école de français et les professeurs ont enregistré les cours et mis en ligne sur Internet (car chaque cours possède sa propre page) à treize heures, nous faisions une formation/réunion avec nos professeurs sur Zoom. L’idée principale étant de rassurer tout le monde et de découvrir ensemble.  Dimanche matin, lors d’une conversation avec mon associée on s’est dit que ça serait bien de se voir et faire une réunion de crise et préparer le fait de ne peut être plus pouvoir aller travailler. On s’est retrouvées à midi et demi à L’école de français, sans se faire la bise et notre comptable au téléphone. C’est donc là que nous avons décidé que nous avions notre responsabilité en tant et que L’école de français serait fermée jusqu’à nouvel ordre. On se retrouve donc un dimanche à prévenir tout le monde. Le premier cours de la semaine étant à 7H30 lundi matin. 

Depuis lundi je suis à L’école de français tous les matins, mais elle est vide, je m’occupe de répondre au téléphone et aider nos professeurs qui ont besoin de ressources qui sont dans nos locaux. Nous avons écrit à tous les étudiants en leur donnant le plus d’informations possibles, c’est important pour nous de communiquer sur l’évolution et de montrer qu’on fait de notre mieux. Les retours sont bons des deux côtés, professeurs et apprenants et les parents.

Oui, on a fait beaucoup de support technique mais je suis beaucoup plus soulagée que jeudi dernier par exemple et je pense que d’ici samedi tout le monde aura pris ses marques. En soit, c’est une évolution pour mon entreprise, c’est une nouvelle étape,mais surtout une nouvelle manière de travailler. On serait peut-être arrivé à ça, mais peut-être pas en 3/4 jours. 

 Aujourd’hui, je suis heureuse car tout le monde peut continuer à avoir cours. Nous finissons ce trimestre début avril et après à voir,… pour moi, le futur est un gros point d’interrogation, pour l’instant je pense, comme beaucoup de monde, je prends chaque problème au jour le jour. Je n’ai pas changé la date du nouveau trimestre, je pense que nous le proposerons également en ligne puis si possible ensuite en présentiel.