En plus du Ministère des Affaires, le ministre de l’Action et des Comptes Publics a débloqué 50 millions d’€, à destination du système de bourses des enfants français du réseau AEFE. Cependant, les élèves non-boursiers peuvent également déposer un dossier de demande. Mais il faut se dépêcher, car l’ensemble des dossiers devront être présentés lors des conseils d’établissements, fixés au 15 mai. Ensuite, ce sera à une commission à Paris, de trancher, le 30 mai. Si la commission se déroulera cette semaine à Bruxelles, une deuxième session aura lieu dans les jours à venir, au Lycée Van Gogh d’Amsterdam.

Les conditions pour espérer bénéficier de la bourse sont les suivantes :

–        Être de nationalité française ;

–        Résider dans un Etats du Benelux ;

–        Être inscrit, avec l’un de ses 2 parents, au Registre des Français établis hors de France, des sections consulaires de Bruxelles, Luxembourg ou Amsterdam ;

–        Avoir eu 3 ans lors de l’année de rentrée scolaire, pour les enfants inscrits en maternelle ;

–        Et ne plus percevoir les Allocations familiales françaises.

Or, 1/3 des élèves inscrits ne sont pas français, et les autorités réfléchissent à la meilleure solution juridique pour leur venir en aide. L’Etat pourrait ainsi abonder directement au budget des établissements. Une participation essentielle à la survie des établissements, car 1/3 du budget de fonctionnement provient des contributions des parents. Ne manquez donc pas les évolutions du dossier, dans les flashs infos de Mathieu, chaque matin du lundi au vendredi.